Le Brésil est un réel melting pot grâce à ses nombreuses influences culturelles à travers l’histoire. C’est pour cette raison que la cuisine brésilienne traditionnelle est incroyablement diversifiée. La cuisine brésilienne a été influencée par la population indigène, les cultures africaines, les colonisateurs portugais et une myriade de groupes d’immigrants en provenance d’Asie, d’Europe et d’ailleurs. La cuisine brésilienne varie beaucoup entre les différentes régions comme Espirito Santo et la grande ville de São Paulo.

Du riz et des haricots à la cuisine de rue populaire, en passant par les ragoûts de poisson du Nord et le churrasco des ranchs de bétail du Sud, la cuisine brésilienne vaut la peine d’être connue.

Que vous déménagiez au Brésil, que le goût des plats de votre pays vous manquent après avoir immigré, ou que vous soyez juste un fin gourmet, lisez la suite de l’article pour en savoir plus sur ces plats typiques du Brésil.

1. Feijoada

A l’origine, la feijoada était un plat mangé par les esclaves africains au Brésil au 16ème siècle. C’est depuis devenu un plat de base pour tous les Brésiliens, et la feijoada est désormais devenue le plat national du Brésil.

Feijoada se traduit littéralement par « gros ragoût » et est composé de haricots noirs et de viande cuits lentement. Traditionnellement, elle est composée d’oreilles, de jarrets et de groins de porc, mais la feijoada peut également contenir des saucisses, du bacon ou des entrecôtes.

La « feijoada completa » ou la « feijoada complète » signifie que le ragoût sera servi avec des tranches d’orange, du riz, des oignons, des tomates, des légumes verts hachés comme du chou vert et de la « farinha » ou du manioc grillé.

La Farofa est un plat d’accompagnement commun. Il est composé de farine de manioc grillée qui peut être saupoudrée sur le ragoût pour absorber plus de saveur.

2. Tacacá

Le Tacacá est une soupe traditionnelle du nord du Brésil. Il est connu pour engourdir la bouche, (réellement engourdir !) … puisqu’il qu’il contient du jambú, une feuille aux propriétés anesthésiantes. Les autres ingrédients comprennent des crevettes séchées, du tucupi (manioc), de l’alfavaca (basilic d’Amazonie), du manioc et des piments forts.

Il est estimé avoir des propriétés médicinales, la soupe est généralement servie dans une calebasse connue sous le nom de cuia et sirotée directement dans le bol.

3. Pato no Tucupi

Trouvé principalement dans la ville de Belém, le pato no tucupi ou le canard au manioc se compose de canard cuit dans un jus extrait du manioc appelé tucupi. Le tucupi doit être bouilli lentement pendant plusieurs heures, sinon, il est toxique.

Même si cette recette provient de la population indigène du Brésil, le plat est traditionnellement servi une fois par an lors du Círio de Nazaré, une fête catholique honorant la Vierge Marie.

4. Frango com Quiabo

Le Frango com Quiabo ou poulet au gombo est un plat brésilien traditionnel du sud-est, notamment à Rio de Janeiro et Minas Gerais.

La recette a été introduite pour la première fois par les Africains au 15ème siècle et se compose de poulet cuit dans un ragoût avec du gombo, des tomates et d’autres légumes. Le plat a été glorieusement apprécié par Anthony Bourdain dans Parts Unknown.

5. Baião de Dois

Généralement consommé dans les États du nord-est du Brésil, Rondônia, Acre, Amazonas et Para, le Baião de Dois est un plat de riz et de haricots (verts ou haricots d’Espagne). Dans la recette, le riz est cuit dans du bouillon de haricots, donc rien n’est gaspillé.

Selon la région, le plat est composé de bacon, de fromage brésilien, de coriandre et de ciboulette.

6. Açaí

L’açaï est un smoothie glacé, épais à base de baies de guarana, souvent garni de fruits ou de granola. Les Brésiliens le mangent à de nombreuses occasions, car il a de prétendus bienfaits pour la santé.

Ce plat peut être dégusté au petit-déjeuner, sur la plage ou en dessert. L’açaï est souvent considéré comme de la super nourriture sachant qu’il regorge de vitamines, de fer, de calcium et d’antioxydants.

Voici un fait amusant : les cœurs de palmier et les baies d’açaï proviennent du même arbre.

7. Moqueca de Peixe

La moqueca de peixe est un ragoût de fruits de mer de l’État de Bahia, dans le nord-est du Brésil et comme beaucoup de plats issus de cette région, la recette est issue de la culture afro-brésilienne. Préparée traditionnellement dans des pots en argile, la moqueca est à la fois crémeuse et épicée.

Dans sa préparation, l’ail, l’oignon, les tomates et les poivrons doux sont sautés dans de l’huile d’olive et du lait de coco sont versés dessus. Les fruits de mer, comme les crevettes, le crabe ou le homard, sont ensuite cuits dans le bouillon.

Le plat est servi sur du riz ou du pirão, une bouillie crémeuse à base de farine de manioc.

8. Tainha na Taquara

Le tainha, ou mulet, est un poisson retrouvé à travers l’ensemble le Brésil. Cependant, le Taihna na Taquera est une préparation qui ne se retrouve que dans le sud du Brésil, en particulier à Porto Alegre dans le Rio Grande do Sul.

Pour préparer le Tainha na Taquara, le mulet est rôti au feu de bois et placé entre des brochettes de bois. Il est ensuite assaisonné d’ail, d’huile, de beurre, de piment et de citron, accompagné de riz blanc.

9. Barreado

Le barraedo est l’un des plats les plus traditionnels que l’on puisse trouver dans l’état du Paraná. Le plat remonte à plus de 300 ans et est issu d’un rituel açorien apporté par les colons du Portugal.

Le plat se compose de bœuf cuit lentement dans un pot en argile pendant 12 heures ou plus. Il est servi sur du riz et garni de plantain. Barreado se traduit littéralement par « recouvert de boue » et fait référence à la façon dont le pot en argile était traditionnellement fermé par de la pâte de manioc et de la cendre pendant la cuisson.

Barreado est maintenant couramment apprécié pendant la saison du carnaval avant le Carême.

10. Arroz com Pequi

Le pequi ou « noix de souari » est un fruit originaire de la région du Cerrado au Brésil. Le fruit est connu pour avoir un goût particulier. Arroz com pequi signifie simplement « riz à la noix de souari ».

Pour le préparer, le riz est cuit avec le fruit, ce qui lui donne une couleur jaune et un goût aigre-doux.

11. Bonus : Caipirinha

La boisson nationale du Brésil s’appelle la caipirinha. Mais il vrai qu’elle devient plus facile à trouver en dehors du pays car sa popularité s’est étendue.

Cette boisson est composée de trois ingrédients : du sucre, du citron vert et de la cachaça, une liqueur distillée à partir de la canne à sucre et produite exclusivement au Brésil. Ils sont mélangés pour obtenir une boisson puissante et rafraîchissante.

Le message à retenir

De l’arroz com pequi à la moqueca, de l’acarajé au pão de queijo, la cuisine brésilienne a beaucoup à offrir.

Et si vous cherchez plus de plats à goûter, découvrez les desserts brésiliens comme le Beijinho, les truffes au fudge à la noix de coco ; le Brigadeiro, une confiserie recouverte de pépites de chocolat ; ou le Bolo de rolo, un gâteau roulé enrobé de goyave ou de fruits de la passion.

Si vous préférez les saveurs salées, apprenez-en plus ici sur les collations comme le pastel, le tapioca, la coxinha et le pain au fromage.

À propos de Remitly

Remitly permet des transferts d’argent internationaux de manière plus rapide, plus facile, plus transparente et plus abordable. Notre application mobile fiable et facile à utiliser est approuvée par plus de 5 millions de personnes dans le monde.

Visitez la page d’accueil ou téléchargez notre application pour en savoir plus.

Cette publication est fournie à titre d'information générale uniquement et n'est pas destinée à couvrir tous les aspects des sujets qui y sont abordés. Cette publication ne remplace pas la recherche de conseils auprès d'un spécialiste ou d'un professionnel compétent. Le contenu de cette publication ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de Remitly ou de l'une de ses sociétés affiliées et ne doit pas être considéré comme tel. Bien que nous nous efforcions de maintenir nos publications à jour et exactes, nous ne pouvons pas déclarer, garantir ou assurer que le contenu est exact, complet ou à jour.