fbpx

Le jour des morts : Día de los Muertos entre traditions et histoire

Día de los Muertos, connu sous le nom de Jour des Morts, est une fête mexicaine traditionnelle. Les célébrations du jour des morts durent du 31 octobre au 2 novembre.

Alors que de nombreuses personnes à travers l’Amérique latine rendent hommage à leurs proches décédés lors deux premiers jours de novembre, le Mexique est le plus connu pour ses traditions du Día de los Muertos.

Cette fête mexicaine traditionnelle commence souvent le lendemain d’Halloween, qui est principalement célébrée aux États-Unis. Ainsi, les Américains d’origine mexicaine célèbrent généralement, dans l’ordre, les deux fêtes. Cependant, il ne s’agit pas simplement d’un « Halloween mexicain » ! Poursuivez votre lecture pour en savoir plus à propos de cette ancienne tradition.

Le jour des morts

Une brève histoire de Día de los Muertos

Día de los Muertos découle des traditions catholiques européennes de la Toussaint et du Jour des morts ainsi que des rituels aztèques qui honoraient le défunt. Comme de nombreux aspects de la culture mexicaine, il combine les croyances coloniales et indigènes.

La tradition est née dans le sud du Mexique il y a plus de 3 000 ans avec les peuples autochtones de la région. Lorsque les Espagnols ont envahi et forcé la conversion au catholicisme, ces croyances religieuses se sont mêlées aux pratiques indigènes pour former la base de fêtes telles que nous les connaissons de nos jours.

Día de los Muertos est avant tout un jour de joie, pas de deuil. Son fondement est la reconnaissance de la mort comme un élément clé de l’expérience humaine. La croyance traditionnelle veut que pendant les festivités de Dia de los Muertos, le défunt puisse se réveiller de son sommeil éternel et partager de la nourriture, des boissons et des célébrations avec sa famille.

La fete des morts au Mexique

3 traditions communes du Día de los Muertos

Les célébrations du Día de los Muertos comprennent l’installation d’autels, la décoration de crânes avec des fleurs de soucis ainsi que la préparation de pan de muerto.

1. Les autels du jour des morts (ofrendas)

L’un des éléments les plus importants du Día de los Muertos est l’autel traditionnel, ou ofrenda, pour honorer ceux qui nous ont précédés. L’ofrenda a aussi symboliquement pour but de mettre le défunt à l’aise lorsqu’il rend visite aux vivants.

Les familles installent ces autels à l’intérieur des maisons, sur les lieux de sépulture des cimetières locaux et dans les lieux publics et les musées du Mexique et des États-Unis.

Ces autels publics sont souvent élaborés, détaillés, colorés et minutieusement conçus par les familles qui cherchent à honorer leurs proches décédés.

Lors de la préparation d’un autel, certaines personnes incluent les aliments préférés des membres décédés de la famille et d’autres objets personnels, ainsi que des photos d’eux tels qu’ils existaient dans la vie. Ces articles ont un but précis : ils accueillent les membres de la famille de retour après leur long voyage de l’autre côté.

Las ofrendas

Les ofrendas peuvent également inclure :

  • Du copal, ou de l’encens traditionnel (datant des cérémonies religieuses précolombiennes au Mexique),
  • Des cempasuchils, ou fleurs de soucis,
  • Des symboles et images religieuses, telle qu’un crucifix ou une image de la Vierge de Guadalupe,
  • Les quatre éléments essentiels de la nature : la terre, le vent, l’eau et le feu, sous diverses formes, mais comprenant souvent une cazuela en argile ou une marmite (terre) et des bougies (feu).

Une fois terminé, les ofrendas donnent une image des membres décédés de la famille et de ce qu’ils ont apprécié lorsqu’ils ont parcouru la Terre.

Vous pouvez voir ci-dessus un exemple d’une ofrenda réalisée par une famille pour honorer des êtres chers décédés.

Vous pouvez remarquer qu’elle comprend des images des membres honorés de la famille, ainsi que des fleurs, de l’encens, des calaveras, du pan de muerto et certains aliments et vêtements préférés du défunt.

Une dernière note concernant ces autels : les parents qui ont perdu des enfants peuvent faire des autels et des offrandes le 31 octobre ou le 1er novembre dans le cadre du Día de los Angelítos (le jour des petits anges). Gardez à l’esprit qu’en raison de leur nature, ces autels ont une signification supplémentaire et méritent respect et attention.

Le jour des morts : Día de los Muertos entre traditions et histoire

2. Les Calaveras

Les calaveras, ou crânes, sont parmi les symboles les plus reconnaissables du Día de los Muertos. Des crânes en sucre comestibles aux créations en papier mâché décorant les maisons et les autels, vous les trouverez partout. Certaines calaveras ont les noms d’êtres chers décédés écrits sur leur front.

La signification du crâne et/ou du squelette est d’honorer la nature continue de la vie, de rire joyeusement de la mort et de l’accepter comme faisant partie de notre existence quotidienne.

Parmi les plus célèbres des calaveras se trouve la calavera catrina, souvent simplement connue sous le nom de la catrina ou « crâne élégant ». L’image de la célèbre « dame des morts » a été popularisée au début du XXème siècle et reste populaire dans les traditions du Día de los Muertos aujourd’hui.

Plusieurs artisans conçoivent des crânes qui sont de belles œuvres d’art destinées à être appréciées toute l’année. Les crânes en céramique soigneusement peints à la main sur la photo ci-dessus ont été achetés sur le marché de la poterie Mercado Sonora, à la périphérie est de Mexico.

Le jour des morts : Día de los Muertos

3. Le Pan de muerto

Le pan de muerto (ou « pain des morts ») est un élément important de l’offrande de la maison ou de la tombe et représente une partie appréciée de la fête. La forme ronde du pain représente le corps humain, les longues formes posées sur le dessus du pain représentent les os et le nœud rond au milieu représente le crâne.

Certains récits indiquent que le pain remonte à l’époque préhispanique et peut avoir remplacé les sacrifices humains requis à l’origine par les Aztèques pour honorer la fête. Les anciennes recettes aztèques peuvent même avoir contenu du sang humain, mais heureusement, ce n’est plus le cas à l’époque moderne.

Différents chefs préparent ce pain de différentes manières, et il n’y en a pas deux identiques. Certains pains contiennent de l’anis pour leur saveur, et d’autres du jus ou du zeste d’orange. Les pains salés modernes contiennent parfois des graines de sésame, bien que les pains sucrés restent populaires.

Aimez-vous cuisiner ? Le pan de muerto n’est pas si difficile à faire à la maison.

Día de los Muertos

Célébrations actuelles du Día de los Muertos

Alors que la migration généralisée a séparé de nombreuses familles des cimetières ancestraux et des lieux de sépulture, les célébrations du Día de los Muertos ont évolué. La fête a acquis une large reconnaissance aux États-Unis, en particulier grâce à l’attention des médias et à une population mexicaine croissante. De nombreuses villes des États-Unis organisent de grands événements et festivals célébrant et honorant les traditions du Jour des Morts.

Une controverse a vu le jour dans certaines communautés autour de la commercialisation de la fête. En effet, même si elles ne sont pas toujours censées être solennelles, les festivités du Jour des Morts sont profondément personnelles et enracinées dans l’histoire familiale.

Cette fête bien-aimée est une célébration résiliente et unique de la vie pour les communautés du Mexique et de la diaspora mexicaine.

A propos de Remitly

Remitly est une application sûre et sécurisée pour envoyer de l’argent à vos proches au Mexique et dans le monde. Vous pouvez compter sur des tarifs avantageux, des frais peu élevés et un service rapide aux banques et aux points de retrait d’espèces partout au Mexique.

Téléchargez l’application Remitly et nous vous montrerons comment commencer à profiter.

Quelques lectures supplémentaires :