fbpx

Déménager au Costa Rica : le guide de l’expatrié

Le Costa Rica consacre 20 % de son produit intérieur brut à des programmes sociaux, et ces investissements ont donné aux Costaricains, qui se font appeler Ticos, une meilleure qualité de vie que les habitants des pays voisins. De meilleures conditions de vie encouragent de nombreux Nicaraguayens à immigrer au Costa Rica, mais ce ne sont pas seulement les Centraméricains qui commencent une nouvelle vie dans le pays. Des expatriés nord-américains du Canada et des États-Unis s’y installent également.

Conde Nast Traveler a nommé le pays le deuxième meilleur pays étranger où prendre sa retraite. Que vous soyez un retraité, une personne mariée avec des enfants ou un jeune célibataire, ce guide peut vous aider à préparer votre déménagement au Costa Rica.

Déménager au Costa Rica

Un bref aperçu du Costa Rica

Le Costa Rica est situé en Amérique centrale et borde le Nicaragua au nord, le Panama au sud-est, l’océan Pacifique au sud-ouest et à l’ouest et la mer des Caraïbes à l’est.

  • Superficie : 19,730 miles carrés (51,100 kilomètres carrés)
  • Capitale : San José (qui abrite 20 % de la population)
  • Principales villes : Heredia, Cartago et Alajuela
  • Population : 5,2 millions d’habitants
  • Population née à l’étranger : environ 9 %  du total
  • Langue officielle : espagnol
  • Démographie : 84 % de blancs ou métis, 2,4 % d’autochtones

Le Costa Rica est connu comme étant un paradis pour les amoureux de la nature. Ses parcs nationaux et ses plages attirent des touristes du monde entier. Le pays a également la réputation d’être un endroit extrêmement accueillant. Sa devise nationale, pura vida, ou « vie pure », célèbre les plaisirs simples de la vie.

Un citoyen américain ou canadien peut-il déménager au Costa Rica ?

Les citoyens américains et canadiens qui remplissent certaines conditions peuvent déménager au Costa Rica.

Quelles sont les conditions nécessaires pour déménager au Costa Rica ?

Le Costa Rica offre des visas de résidence temporaire pour les retraités, les éducateurs, les cadres, les rentiers, les conjoints de citoyens costariciens et les résidents permanents.

Pour chacun de ces visas, vous devez réaliser une prise d’empreintes digitales, payer pour une vérification des antécédents criminels dans votre pays d’origine et présenter les résultats. Vous devrez également payer des frais. Dans la plupart des cas, le coût est de 50 $ pour postuler, plus des frais supplémentaires entre 1,25 $ et 2,50 $ pour chaque page soumise avec la demande de visa. Un passeport américain ou canadien valide est également requis.

Voici quelques exigences supplémentaires nécessaires pour obtenir les visas spécifiques :

  • Retraité : ce programme est ouvert aux retraités et à leur conjoint, enfants mineurs et enfants majeurs handicapés. Vous devrez présenter la preuve d’un revenu permanent d’au moins 1 000 $. Une lettre notariée du prestataire de retraite et des relevés bancaires suffisent généralement.
  • Enseignants : si vous êtes enseignant ou chercheur, vous pouvez prétendre à un visa temporaire une fois que vous avez trouvé un emploi auprès d’un employeur au Costa Rica. Vous devrez soumettre une lettre d’offre d’emploi officielle ou un contrat en tant que preuve d’emploi.
  • Cadres : les cadres, les dirigeants et les travailleurs techniques hautement qualifiés employés par des entreprises au Costa Rica peuvent obtenir un visa de résidence temporaire pour eux-mêmes et leurs conjoints, enfants mineurs et enfants majeurs handicapés. Vous devrez soumettre une lettre ou un contrat de votre employeur en tant que preuve d’emploi.
  • Rentiers : si vous recevez un revenu mensuel stable d’au moins 2 500 USD provenant d’investissements ou de redevances, vous pouvez demander un visa temporaire de rentiers pour vous-même, votre conjoint, vos enfants mineurs et vos enfants majeurs handicapés. Vous devrez démontrer que vous avez perçu ces revenus pendant au moins deux ans en fournissant des relevés de compte bancaire et prouver que vous continuerez à les percevoir en fournissant des contrats ou un relevé de compte d’investissement.
  • Conjoint : si vous êtes marié à un citoyen costaricien ou à un résident permanent, vous pouvez obtenir un visa de résidence temporaire en présentant un certificat de mariage.

Comment obtenir un visa pour s’installer au Costa Rica ?

Pour obtenir un visa de résidence temporaire pour déménager au Costa Rica, vous devrez vous rendre dans une ambassade ou un consulat du Costa Rica aux États-Unis ou au Canada. Vous pouvez planifier un rendez-vous en appelant le lieu le plus proche de chez vous.

Le Costa Rica propose-t-il des visas de nomades numériques ?

Le visa de nomades numériques permet aux personnes de s’installer temporairement dans un nouveau pays tout en travaillant à distance pour un employeur dans leur pays d’origine. Le Costa Rica a commencé à accepter les demandes pour ce type de visa en juillet 2022.

Pour être admissible, vous devez :

  • disposer d’une assurance médicale qui vous couvrira pendant votre séjour ;
  • gagner au moins 3 000 $ par mois ou 4 000 $ si vous déménagez avec un conjoint et des enfants (vérifiés par relevés bancaires); et
  • présenter la preuve d’un emploi continu qui durera tout au long de votre séjour.

Le visa de nomades numériques est valable un an et vous pouvez le renouveler pour une année supplémentaire. Vous pouvez demander le visa en ligne ou auprès d’une ambassade ou d’un consulat dans votre pays d’origine. Il y a des frais de dossier de 100 $.

Pouvez-vous vivre au Costa Rica de façon permanente ?

La plupart des visas de résidence temporaire sont valables 1 à 2 ans. Ils peuvent être renouvelés à condition de respecter les lois du Costa Rica et de demander une prolongation avant la date d’expiration.

Après trois ans de vie continue au Costa Rica, vous pouvez être admissible à demander une résidence permanente. Vous devrez faire une demande de résidence auprès d’un bureau d’immigration du Costa Rica. Les expatriés qui résident au Costa Rica à temps plein pendant sept ans avec un visa permanent ou temporaire peuvent prétendre à la citoyenneté. L’ambassade ou le consulat peut vous donner des informations spécifiques sur le processus en question et vous aider à déterminer quel bureau d’immigration est le plus proche de votre lieu de résidence.

De combien d’argent avez-vous besoin pour déménager au Costa Rica ?

Le coût du vol ou du déplacement en voiture au Costa Rica dépend du point de départ de votre voyage. Si vous prévoyez de prendre l’avion, essayez d’éviter la haute saison touristique de la mi-décembre à avril pour obtenir les meilleures offres sur les tarifs aériens. Si vous vous déplacez en voiture, tenez compte du coût de l’essence, de la nourriture et de l’hébergement pendant votre voyage. Il faut aussi prévoir des frais aux différentes frontières.

Les entreprises de déménagement international facturent le coût de l’expédition par conteneur, qui comprend les frais d’inspection et de douane. En conséquence, le coût peut atteindre des milliers de dollars.

Les forums d’expatriés comme ExpatExchange vous offriront des informations à jour sur le coût du déménagement, ainsi que des recommandations. En général, le montant que vous paierez dépendra de la distance parcourue ainsi que du poids total et de la taille de ce qui doit être déplacé.

Une fois arrivé dans le pays, tenez compte du coût de l’hébergement initial dans un hôtel ou une auberge de jeunesse alors que vous recherchez une résidence.

Quel montant de revenus mensuels avez-vous besoin pour vivre au Costa Rica ?

Le montant d’argent dont vous aurez besoin par mois dépend de l’endroit où vous vous installez au Costa Rica. À San José, au moment de la rédaction de cet article, le coût de la vie mensuel pour une famille de quatre personnes est d’environ 2 300 $ US sans compter le loyer.

Dans le centre-ville de la capitale, le prix moyen d’un appartement de trois chambres est de 1 200 $ par mois. En dehors du centre-ville, le loyer mensuel est en moyenne d’environ 800 $.

Les dépenses mensuelles pour une personne seule à San José sont d’environ 625 $. Le loyer mensuel moyen d’un appartement d’une chambre est d’environ 675 $ dans le centre-ville et de 425 $ dans la banlieue.

Quel type de gouvernement le Costa Rica dispose-t-il ?

Le Costa Rica est une république démocratique. Le président est le chef de l’État et est élu pour un mandat de 4 ans à la majorité qualifiée. Les pouvoirs présidentiels sont limités. Le président n’a pas le droit de veto sur la législation, mais est autorisé à nommer et à révoquer les membres du cabinet à volonté.

L’assemblée législative est chargée de rédiger les lois. Il se compose de 57 membres élus pour un mandat de quatre ans selon un système de scrutin à listes fermées avec représentation proportionnelle. Les lois sont décidées par le pouvoir législatif, dirigé par la Cour suprême. L’assemblée nomme les juges qui siègent au tribunal pour un mandat de 8 ans.

Y a-t-il une ambassade des États-Unis au Costa Rica ?

Les États-Unis entretiennent des relations diplomatiques amicales avec le Costa Rica et disposent d’une ambassade à San José. Le Canada a également établi une ambassade dans la capitale.

Le Costa Rica est-il un endroit agréable pour les expatriés nord-américains ?

U.S. News and World Report a classé le Costa Rica au 39ème rang des meilleurs pays où vivre. Les expatriés nord-américains peuvent bénéficier de services sociaux solides tout en profitant d’un coût de la vie inférieur à celui de la plupart des villes des États-Unis et du Canada.

Est-il sûr de vivre au Costa Rica ?

Le département d’État américain recommande une prudence accrue au Costa Rica, indiquant que la petite délinquance est courante. Les expatriés nord-américains peuvent se protéger en restant dans des zones qu’ils connaissent et en évitant de sortir seuls la nuit.

Quel est le coût de la vie au Costa Rica ?

Le coût de la vie au Costa Rica est généralement beaucoup plus bas qu’aux États-Unis et au Canada. San José est environ 55 % moins cher que New York, par exemple, avec des loyers environ 83 % inférieurs à ceux de New York. Pour avoir un autre point de comparaison, les frais de subsistance sont environ 23 % inférieurs à ceux de Vancouver.

À quoi ressemble le système éducatif au Costa Rica ?

Le Costa Rica a un taux d’alphabétisation de 96% et, en général, le pays a un système d’éducation publique plus solide que ses voisins.

L’éducation de la petite enfance est disponible, mais pas gratuite pour la plupart des gens. En conséquence, seulement 62 % des enfants âgés de 3 à 5 ans sont inscrits dans des programmes préscolaires. Tous les enfants du Costa Rica doivent fréquenter six ans d’école primaire à partir de l’âge de six ans. L’école secondaire n’est pas obligatoire et dure cinq à six ans, selon l’école. Les élèves inscrits dans les écoles secondaires publiques ne paient pas de frais de scolarité, mais sont responsables de l’achat des uniformes et des livres.

Les écoles privées représentent une autre option pour les enfants d’expatriés. Il existe plus de 200 écoles privées primaires et secondaires enregistrées au Costa Rica. Certaines de ces institutions sont des écoles internationales qui enseignent en anglais et en espagnol. Généralement, les meilleures écoles internationales sont situées à San José. La base de données des écoles internationales offre un outil de recherche pour trouver des écoles internationales dans le pays.

Le Costa Rica abrite plus de 50 établissements d’enseignement supérieurs et universités. Certains des plus grands et des plus connus incluent:

Déménager au Costa Rica

À quoi ressemble le système de santé au Costa Rica ?

Le Costa Rica offre des soins de santé universels grâce à un programme appelé Caja Costarricense de Seguro Social (CCSS). Il existe environ 30 hôpitaux publics et 250 cliniques dans le pays. Les soins sont généralement fournis gratuitement ou à faible coût au sein de ces établissements.

Dans les établissements de santé publics, les temps d’attente peuvent être longs. De plus, bien que la norme de soins soit suffisante et fondée sur des données probantes, certains traitements et technologies plus récents ne sont pas disponibles. L’indice des soins de santé du magazine CEOWORLD a classé le système de santé du Costa Rica au 50ème rang des meilleurs au monde, le plaçant plus haut sur la liste que tous les autres pays d’Amérique centrale.

Les hôpitaux et cliniques privés offrent une alternative aux établissements de santé publics. Les meilleurs se trouvent à San José et dans d’autres grandes villes. Les soins dans ces établissements rivalisent généralement avec ceux du Canada et des États-Unis et sont disponibles à faible coût. Une assurance maladie privée est disponible pour couvrir les dépenses dans les hôpitaux et cliniques privés. Environ 30% des habitants du Costa Rica bénéficient d’une assurance maladie privée volontaire.

Lorsque vous demandez un visa de résidence temporaire au Costa Rica, vous recevrez des informations sur l’inscription au système de santé. La loi costaricaine exige que tous les demandeurs de résidence s’enregistrent après leur arrivée dans le pays.

Quel est le climat / la météo à Costa Rica ?

Le Costa Rica a un climat tropical avec des étés chauds et humides et des hivers frais et secs. Les températures toute l’année varient de 52 à 88°F (11 à 31°C).

Il existe un risque d’ouragans et de tremblements de terre au Costa Rica. Pendant la saison des pluies de mai à novembre, des inondations et des glissements de terrain peuvent également avoir lieu.

Quelle est la qualité de vie au Costa Rica ?

Le Costa Rica s’est classé 23ème sur l’indice mondial du bonheur 2022. Les importants investissements du pays dans les programmes sociaux et les philosophies personnelles permettent une meilleure qualité de vie dans le pays en comparaison à d’autres pays d’Amérique centrale.

Puis-je obtenir un permis de conduire au Costa Rica ?

Étant donné que les transports en commun ne sont pas répandus en dehors de San Jose, la plupart des expatriés au Costa Rica choisissent de conduire. Vous pouvez conduire légalement avec un permis de conduire américain ou canadien valide jusqu’à 90 jours.

Avant la fin de cette période, vous devez échanger votre permis de conduire contre un permis de conduire du Costa Rica. Vous pouvez le faire sans passer d’examen de conduite en vous rendant dans un bureau COSEVI. Votre permis de conduire devra être traduit en espagnol pour profiter de ce service.

Des bus sont disponibles pour les déplacements locaux et interurbains. Au Costa Rica, les bus sont privés, donc les conditions varient. Avant de réserver un voyage, lisez les avis en ligne et vérifiez les itinéraires car la signalisation est parfois déroutante.

Est-il facile pour les Américains et les Canadiens de trouver un emploi au Costa Rica ?

Les taux de chômage ont tendance à être élevés au Costa Rica, de sorte que la concurrence pour la main-d’œuvre non qualifiée et les emplois de services a également tendance à être élevée. Les Américains et les Canadiens peuvent avoir du mal à travailler s’ils ne parlent pas couramment l’espagnol.

Quelles sont les activités à faire au Costa Rica ? Explorez votre nouveau pays d’accueil

Pour ceux qui aiment s’amuser au soleil, le Costa Rica offre environ 1 290 km de côtes à explorer.

Certaines des plages les plus populaires du pays sont situées dans la région nord-ouest de Guanacaste et dans d’autres zones le long de la côte pacifique. La partie caribéenne du pays est moins développée et offre une alternative de détente à la scène de plage occidentale. Voici quelques-unes des plages bien connues du Costa Rica :

Guanacaste

  • Plage de Tamarindo
  • Plage de Conchal
  • Plage de Flamingo

Côte du Pacifique Sud

  • Plage de Dominical
  • Costa Ballena

Péninsule de Nicoya

  • Plage de Montezuma
  • Plage de Samara
  • Plage de Nosara

Caraïbes

  • Plage de Punta Uva
  • Puerto Viejo

Voici également quelques-unes des autres attractions touristiques populaires :

La culture costaricienne : ce qu’il faut savoir

Connaître les coutumes et traditions nationales vous aidera à vous adapter plus rapidement à votre nouveau pays d’accueil.

  • La Feria : Le marché fermier, ou La Feria, est un événement régulier dans la plupart des villes et villages du Costa Rica. Les agriculteurs apportent des produits frais et d’autres marchandises à vendre et les habitants se rassemblent pour nouer des relations.
  • Sodas : Dans tout le Costa Rica, vous pouvez trouver de petits restaurants familiaux en bord de route qui servent une cuisine authentique à un prix avantageux. Les repas pour deux comprennent généralement du poisson ou du poulet ainsi que des haricots, du riz, des tortillas et des boissons.
  • Rodéos : Historiquement, le Costa Rica abritait de nombreux ranchs qui ont laissé derrière eux une culture dynamique de cow-boy. Des rodéos et des défilés de chevaux ont lieu dans de nombreuses villes locales. Ne soyez pas surpris si vous voyez des gens portant des chapeaux et des bottes de cow-boy. L’un des exemples les plus connus est la Fiesta de Palmares qui se tient pendant deux semaines chaque mois de janvier à Palmares.
  • Jours fériés : Les catholiques romains sont le plus grand groupe religieux au Costa Rica, et la semaine sainte et Noël sont donc des jours fériés importants. Les autres jours fériés incluent la fête du travail et la fête de l’indépendance, célébrées respectivement le 1er mai et le 15 septembre.
  • Quedar bien : Cette expression se traduit par « rester en bonne santé » et est une philosophie directrice pour Ticos. La culture costaricaine met l’accent sur l’accueil des étrangers et la gentillesse, la générosité et la politesse. En raison de ce principe, vous pourriez être accueilli de façon assez formelle et constater que vos nouveaux voisins sont impatients de s’occuper de vous.

Où sont les meilleurs endroits pour vivre au Costa Rica ?

Les meilleurs endroits où vivre pour les expatriés au Costa Rica dépendent de votre âge, statut familial, enfants, état de santé général, revenus et préférences personnelles.

Pour les retraités

La vallée centrale est un endroit idéal pour les retraités au Costa Rica. La région offre un accès facile aux événements culturels, aux établissements de santé et aux commodités disponibles à San José. Toutefois, le coût de la vie y est inférieur et le rythme y est plus lent. Il existe de nombreuses possibilités de loisirs de plein air mais également de golf, de bénévolat et de participation à des groupes communautaires.

Les adultes plus âgés qui aiment les grands espaces mais pas les températures chaudes peuvent envisager Nuevo Arenal. Son altitude plus élevée permet d’avoir des conditions climatiques plus fraîches et la région se trouve sur un grand lac artificiel avec de nombreuses propriétés riveraines. Il y a des marchés, des magasins et des restaurants en ville, mais le quartier est plus calme et plus isolé.

Pour les familles

Avec de meilleures écoles publiques que beaucoup d’autres endroits prisés par les expatriés, le Costa Rica offre de nombreuses régions idéales pour vivre en famille. Cependant, ceux qui préfèrent les écoles internationales peuvent souhaiter s’installer à San José ou dans les environs. Une des régions populaires est Heredia, connue pour ses magnifiques paysages de montagne et ses températures plus fraîches.

Uvita est une autre région populaire pour les expatriés avec des enfants. Il y a quelques écoles internationales dans la région qui bénéficie d’un accès facile aux belles plages. La région environnante permet de nombreuse activité, y compris de la musique live et des festivals. De plus, cette région a tendance à être sûr en raison des nombreux points de contrôle des passeports le long de la zone sud du pays.

Pour les jeunes célibataires

Les banlieues de San José sont des endroits populaires pour les expatriés jeunes et célibataires. L’un des plus populaires est Escazu, connu pour sa vie nocturne, ses centres commerciaux et ses restaurants. A quelques kilomètres de San José, la proximité est pratique pour ceux qui travaillent dans la capitale, et il y a une importante communauté anglophone. Le plus gros inconvénient est que le coût de la vie a tendance à être élevé dans la région.

Les jeunes adultes à la recherche d’emplois qui embauchent des anglophones peuvent envisager de vivre à proximité des principales zones touristiques. Les villages entourant Puerto Viejo peuvent permettre de trouver un emploi dans une station balnéaire et de profiter d’un faible coût de la vie. La région a une vie nocturne animée avec de nombreux bars, clubs et restaurants, il y a donc beaucoup à faire une fois que le soleil se couche.

Déménager au Costa Rica

Comment trouver un logement au Costa Rica ?

Les agents immobiliers locaux peuvent être d’excellentes ressources pour trouver des logements dans la ville de votre choix. Non seulement ils ont souvent accès à des propriétés que vous ne trouverez pas en ligne, mais ils peuvent également vous suggérer les quartiers ou les villes qui vous conviennent le mieux en fonction de votre style de vie et de vos préférences.

Si vous préférez rechercher par vous-même, envisagez d’utiliser un site comme Realtor.com International. Les groupes Facebook, les groupes WhatsApp et autres forums d’expatriés peuvent représenter une riche source d’informations pour trouver un logement.

Comment ouvrir un compte bancaire au Costa Rica ?

Vous aurez besoin d’un compte bancaire pour effectuer des achats et recevoir les paiements de votre pension ou de votre employeur au Costa Rica. Bien que vous puissiez retirer de l’argent à un guichet automatique avec la carte de débit de votre pays d’origine, vous aurez besoin de la commodité des services bancaires locaux pour votre résidence permanente. Le colón (CRC) est la monnaie nationale du Costa Rica. Vous devrez transférer des dollars américains en colóns pour effectuer des achats dans le pays.

Le Corporate Finance Institute nomme les banques suivantes parmi les meilleures institutions financières du pays :

Remitly est une application fiable permettant de transférer de l’argent entre les comptes de votre pays d’origine et votre banque costaricienne. Avec les transferts d’argent internationaux, vos dollars américains se transformeront automatiquement en colóns que vous pourrez utiliser électroniquement ou retirer à un guichet automatique.