Que vous soyiez à la recherche d’aventures, d’activités familiales ou de paysages fantastiques, vous trouverez tout ce qu’il faut au Costa Rica. Ce petit pays d’Amérique centrale, rempli de forêts tropicales, de plages, de rivières et d’animaux sauvages, est une destination populaire toute l’année. Vous planifiez un voyage au Costa Rica ou vous cherchez à envoyer de l’argent chez vous ? Vous devrez convertir vos USD, CAD ou autres devises en colons costariciens (en espagnol, le pluriel est colones).

Si vous envoyez de l’argent au Costa Rica depuis les États-Unis ou le Canada, Remitly vous facilite la tâche. Téléchargez notre application ou visitez notre page d’accueil, et nous vous aiderons à démarrer.

Sinon, lisez la suite pour obtenir des informations essentielles sur l’argent costaricien.

L’essentiel sur le colón costaricien

Le colon costaricien (CRC) est la monnaie nationale du Costa Rica. Le symbole du colon est un C majuscule avec deux barres obliques inversées en son centre. La monnaie du pays est émise par la Banque centrale du Costa Rica, qui est basée dans la capitale, San José.

Le colon est divisé en 100 céntimos. Les billets se présentent en coupures de 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000 et 50 000 colones. Les pièces de monnaie se présentent en 5, 10, 25, 50, 100 et 500 céntimos. Les billets de banque sont également disponibles en différentes tailles afin de faciliter leur reconnaissance par les malvoyants.

Une brève histoire de la monnaie costaricienne

La première monnaie utilisée au Costa Rica était le peso, qui date de 1839. Le chef de l’État, Braulio Carrillo, a autorisé l’émission de 30 000 pesos en bons de 5 et 10 pesos afin que le gouvernement puisse payer les fonctionnaires. Le pays avait besoin d’une monnaie que les gens pouvaient utiliser comme moyen d’échange ou de paiement.

En 1858, la Banque nationale du Costa Rica a été fondée. La banque émissait des billets de 1, 2, 10 et 20 pesos. Le colon est arrivé en 1896 lorsque le pays a subi une réforme monétaire. À peu près à la même époque, la loi bancaire de 1900 a permis à toute banque disposant d’un capital d’un million de colones d’émettre des billets de banque, de sorte que beaucoup plus de colones sont entrés en circulation.

En 1914, la Banque internationale a été créée et, en 1921, elle a obtenu le droit exclusif d’émettre des devises. Les autres banques privées n’étaient plus autorisées à émettre des billets de banque. En 1936, elle a été rénovée et a changé de nom pour devenir la Banque nationale du Costa Rica. En 1950, la Banque centrale du Costa a été fondée et a repris les droits d’émission exclusifs de la monnaie du pays. En 1951, la banque a commencé à émettre du papier-monnaie avec des billets de 5, 10, 20, 50 et 100 colones – ce sont les billets qui sont principalement en circulation actuellement.

Comprendre les taux des colons du Costa Rica

Le colon a eu une relation intéressante avec le dollar américain, que les économistes appellent une « parité rampante ». Il n’est pas défini par une valeur constante par rapport au dollar. Au lieu de cela, le colon s’est progressivement affaibli à un taux fixe d’environ 3,294 colones par dollar et par mois. Cette parité a toutefois changé en 2006, en raison de la faiblesse du dollar américain et d’un changement de perception de la valeur du colon.

Les principaux revenus du Costa Rica proviennent de l’agriculture, du tourisme et de l’électronique. Environ 68 % du PIB du pays provient de l’industrie des services. Par conséquent, le taux de change fluctue souvent en fonction du nombre de touristes.

Le taux de change est désormais libre de flotter à l’intérieur d’une bande de fluctuation par rapport au dollar des États-Unis. Le plancher de la bande est fixé à une valeur fixe et le plafond change à un taux fixe. Les banques mettent à jour les taux de change tous les jours, alors assurez-vous de vérifier le taux de change en vigueur avant de changer votre argent.

5 faits fascinants sur le colon costaricien

Vous voulez en savoir plus sur la monnaie du Costa Rica ? Jetez un coup d’œil à ces faits amusants sur le colon.

1. Plastique ou coton ? Les billets sont faits des deux

Le billet de 1 000 colones est fabriqué en polypropylène, un plastique fin et résistant. Le pays a décidé d’utiliser ce matériau parce qu’il résiste bien à des conditions peu favorables, comme des averses tropicales ou des trajets en bus poussiéreux.

Le billet de 2 000 colones est en coton. Il est légèrement moins durable, mais plus doux au toucher. Il est un peu plus long que le billet de 1 000 colones.

2. Faites attention aux changements de couleur

L’une des mesures de sécurité des billets de banque costariciens ? La carte du Costa Rica représentée sur ceux-ci change de couleur ! Lorsque vous tournez le billet et que vous laissez la lumière l’éclairer, la carte passe du violet au vert.

3. Le colon a de nombreux surnoms

Le colon est parfois appelé le « peso », qui était la monnaie avant le colon. Il est également appelé « cana » – canne à sucre en espagnol – mais ce terme est généralement utilisé au pluriel, canas, et pour des montants inférieurs à 100 colones.

Beaucoup de gens utilisent le mot « teja », qui signifie « tuile », comme terme argotique pour cent colones. Les pièces et billets de cinq cents colones sont appelés « cinco tejas », tandis que les pièces et billets de cinquante colones sont appelés « media teja » ou « demi-tuile ».

4. Les animaux sont représentés sur les coupures

Le pays est connu pour ses parcs nationaux, où l’on peut pratiquer des activités comme le canyoning, le canoë et le rafting, mais aussi observer des aras, des tortues de mer et des paresseux. Il n’est donc pas étonnant que la faune et la flore aient également fait leur apparition sur les billets de banque.

Depuis 2012, les billets costariciens arborent un nouveau design coloré inspiré des animaux du Costa Rica. Les billets arborent de nouveaux motifs avec le paresseux, le colibri, le papillon morpho et le singe capucin à tête blanche.

5. L’homonyme du colon est un personnage célèbre de l’histoire

Le colon porte le nom de Cristóbal Colomb, un amiral que vous connaissez sûrement. Christophe Colomb est arrivé au Costa Rica en 1502 lors de son dernier voyage. Il n’est cependant pas resté et il a fallu attendre plusieurs décennies avant que des colonies permanentes ne soient établies.

Envoyer de l’argent au Costa Rica

Si vous vivez à l’étranger, envoyer de l’argent au Costa Rica peut s’avérer coûteux en raison des majorations de taux de change et des frais cachés. Chez Remitly, nous changeons cela.

Grâce à notre couverture du Costa Rica, vos destinataires peuvent retirer de l’argent dans des endroits qu’ils connaissent bien. Vous pouvez également envoyer directement sur un compte bancaire costaricien.

Remitly rend les transferts d’argent internationaux plus rapides, plus faciles, plus transparents et plus abordables. Plus de 5 millions de personnes dans le monde font confiance à notre application mobile fiable et facile à utiliser. Visitez la page d’accueil ou téléchargez notre application pour en savoir plus.

Cette publication est fournie à titre d'information générale uniquement et n'est pas destinée à couvrir tous les aspects des sujets qui y sont abordés. Cette publication ne remplace pas la recherche de conseils auprès d'un spécialiste ou d'un professionnel compétent. Le contenu de cette publication ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de Remitly ou de l'une de ses sociétés affiliées et ne doit pas être considéré comme tel. Bien que nous nous efforcions de maintenir nos publications à jour et exactes, nous ne pouvons pas déclarer, garantir ou assurer que le contenu est exact, complet ou à jour.