Vous déménagez au Japon ? Voici comment obtenir un visa de travail japonais

Avec une influence culturelle majeure et une économie mondiale moderne, le Japon attire des visiteurs du monde entier. Ce pays insulaire d’Asie de l’Est est également populaire auprès des travailleurs étrangers. En raison des besoins singuliers en main-d’œuvre, certains travailleurs internationaux disposent de nombreuses options pour développer leur carrière au Japon.

Pour accomplir un tel changement, vous aurez besoin d’un visa de travail japonais. Un visa japonais représente une autorisation donnée par le gouvernement japonais à entrer dans le pays dans le but spécifique indiqué sur le visa.

Les différents types de visas vous permettent de séjourner au Japon pour des durées différentes. Votre expérience professionnelle, vos compétences linguistiques et vos objectifs de carrière affecteront ce que vous pouvez faire au Japon et pour combien de temps.

Cet article abordera les différents types de visas de travail japonais et ce que vous devez faire pour les obtenir. Nous examinerons également les documents et informations demandés par l’Agence japonaise des services d’immigration avec votre demande.

un visa de travail japonais

De quel type de visa de travail japonais avez-vous besoin ?

La préparation est essentielle. Pour travailler au Japon, vous devrez suivre un processus spécifique. N’attendez pas d’arriver dans le pays pour vous lancer.

Voici les types de visas japonais les plus courants destinés aux travailleurs étrangers :

  • Ingénieur / spécialiste en sciences humaines / services internationaux : il s’agit d’une catégorie de visa très large qui comprend des professeurs d’anglais ainsi que des spécialistes des technologies de l’information (TI), des rôles populaires auprès des travailleurs étrangers au Japon.
  • Compétences spécifiques : il s’agit d’un visa large pour les ressortissants étrangers travaillant pour des entreprises qui ont des difficultés à embaucher des ressortissants japonais dans certains domaines.
  • Professeur : ce visa est destiné aux personnes qui enseigneront ou aideront à enseigner au sein d’une université japonaise.
  • Enseignant : ce visa est destiné aux enseignants des écoles élémentaires japonaises ou internationales, des collèges et des lycées.
  • Chef d’entreprise : ce visa est destiné aux personnes travaillant au Japon en tant que présidents d’entreprise, directeurs d’entreprise, etc.
  • Services juridiques / comptables : ce visa est destiné aux avocats, comptables et aux fonctions similaires, qui sont certifiées au Japon. Cela peut inclure d’être certifié en tant qu’avocat dûment inscrit en vertu de la loi d’un pays étranger.
  • Services médicaux : ce visa est destiné aux médecins, infirmières, dentistes et aux fonctions similaires certifiées selon la loi japonaise.

Si vous souhaitez devenir résident permanent au Japon, vous devrez d’abord obtenir un visa, puis travailler dans le pays pendant un certain temps, généralement environ 10 ans.

Ce délai peut être raccourci (et peut même être réduit à un délai d’un an seulement) pour les professionnels étrangers hautement qualifiés.

En règle générale, les travailleurs étrangers doivent trouver un emploi, passer un entretien et se voir proposer un emploi avant de pouvoir demander le visa.

Oui, vous avez bien lu. Ce n’est qu’après avoir reçu une offre d’emploi que vous pouvez commencer le processus de demande de visa. Votre employeur japonais vous aidera probablement dans le processus.

Quelle est la procédure pour obtenir un visa de travail japonais ?

Une fois que vous avez une offre en main et que vous connaissez le type de visa dont vous avez besoin, la prochaine étape logique consiste à consulter l’ambassade du Japon de votre pays, par exemple des États-Unis ou de l’Inde, pour obtenir des instructions détaillées. Elles seront en mesure de vous informer des exigences et des délais les plus récents.

Il est important de préciser que la procédure et les documents requis seront légèrement différents en fonction du type de visa que vous souhaitez obtenir.

Le processus décrit ci-dessous couvrira la plupart des types de visas de travail japonais. Si des informations différentes vous sont données par une ambassade ou le gouvernement japonais, il est bien sûr essentiel de suivre ces instructions.

Le processus d’obtention d’un visa de travail japonais peut prendre quelques mois.

1. Obtenez un certificat d’éligibilité de l’Agence des services d’immigration.

Tout d’abord, vous devrez obtenir un certificat d’éligibilité pour la délivrance de votre visa.

Cette étape doit être réalisée au Japon. Dans la plupart des cas, l’entreprise qui vous a offert un emploi enverra un représentant au bureau régional de l’immigration de sa région pour s’en occuper pour vous.

On ne saurait trop insister sur l’importance de cette étape. Si vous ne pouvez pas obtenir le certificat d’éligibilité, vous ne pouvez pas obtenir votre visa.

2. Postulez à l’ambassade du Japon pour obtenir votre visa officiel.

Une fois que vous avez le certificat d’éligibilité, vous êtes prêt à lancer la demande de visa.

Téléchargez un formulaire de demande de visa à partir du site Web du ministère des Affaires étrangères. Remplissez ce formulaire et obtenez la photographie nécessaire référencée dans la demande. Selon votre pays d’origine, vous devrez peut-être soumettre plus d’une photo.

Ensuite, envoyez votre passeport valide, ainsi que la demande, la ou les photos et le certificat d’éligibilité à l’ambassade ou au consulat général du Japon dans votre pays d’origine.

Veuillez noter que si vous venez de Chine, vous aurez également besoin des documents suivants :

  • Une copie de votre livret de famille chinois,
  • Un permis de séjour temporaire ou un certificat de résidence, si vous n’avez pas de copie du livret de famille issu de l’endroit convenable.

L’ambassade traitera votre demande. Si elle est approuvée, l’ambassade collera votre visa directement sur votre passeport qui vous sera renvoyé par la poste.

3. Obtenez votre carte de séjour.

Une fois votre visa délivré, vous devez entrer au Japon dans un certain délai.

Généralement, l’intervalle de temps valide est de trois mois, mais consultez vos certificat d’éligibilité et visa spécifiques pour connaître votre situation.

La plupart des dossiers des ressortissants étrangers entrant au Japon seront traités par Tokyo ou Osaka, qui disposent de vastes bureaux d’immigration prenant en charge plusieurs langues.

À l’aéroport, vous recevrez une carte de séjour (在留カード) qui indique votre période de séjour approuvée dans le pays. Conformément à la loi japonaise, vous devez avoir cette carte sur vous à tout moment.

Si vous quittez le Japon, vous devrez garder cette carte avec vous et l’utiliser pour rentrer dans le pays.

un visa de travail japonais

4. Gardez votre visa à jour.

Les visas de long séjour ne sont pas courants pour les ressortissants étrangers qui ont récemment déménagé au Japon. Dans la plupart des cas, le statut de résident accordé par votre visa expirera dans un an.

Environ deux ou trois mois avant cette date d’expiration, rendez-vous dans votre bureau régional de l’immigration pour renouveler votre statut et obtenir une nouvelle carte de séjour.

À ce moment-là, vous et votre employeur pouvez demander un séjour plus long sur votre visa. Cette décision est généralement laissée à la discrétion du Bureau.

Comme pour le processus de demande initiale de visa, assurez-vous de prévoir à l’avance un temps suffisamment long pour le traitement de votre demande.

Quelle est la meilleure façon d’envoyer de l’argent au Japon ?

Lorsque vous déménagez au Japon, il vous sera probablement nécessaire d’envoyer des fonds depuis l’étranger sur votre compte bancaire japonais.

Remitly permet d’envoyer facilement, rapidement et à moindre coût, de l’argent au Japon. Des millions de clients utilisent notre application pour effectuer des transferts d’argent sécurisés partout dans le monde.

Quels que soient vos besoins en matière de transfert d’argent, nous pouvons vous aider à chaque étape de ce nouveau chapitre passionnant de votre vie. Téléchargez l’application Remitly pour commencer à en profiter.

Quelques lectures supplémentaires :