fbpx

Le guide complet pour l’obtention d’un permis de travail français

La France est l’une des principales destinations de vacances au monde, avec des millions de touristes qui viennent chaque année se promener sur les boulevards de Paris, se régaler à Lyon ou encore flâner sur le littoral niçois. Ces touristes peuvent ne pas avoir besoin de visas. Toutefois, si vous souhaitez vous installer en France, un permis de travail français est souvent nécessaire.

Le gouvernement français maintien des exigences strictes en matière de visa pour de nombreux types de travail et selon votre pays de résidence actuel.

Ainsi, avant de signer un contrat de travail avec un employeur français, assurez-vous que vos papiers sont en ordre.

Passons en revue les exigences du permis de travail français ainsi que d’autres éléments que vous devez connaitre pour trouver un emploi en France.

Qui a besoin d’un permis de travail français ?

Le guide complet pour l’obtention d’un permis de travail français

Tout d’abord, il est important de comprendre la différence entre les visas, les permis de travail et les cartes de séjour :

  • Un visa vous permet d’entrer en France pour un motif précis.
  • Un permis de travail vous permet d’exercer certains types de travaux en France.
  • Une carte de séjour vous permet de vivre en France et de bénéficier de certains avantages comme le système de santé français.

Si vous êtes déjà citoyen de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, vous n’avez pas besoin de demander un permis de travail français.

Si vous n’êtes pas citoyen de l’Union européenne/de l’Espace économique européen/de la Suisse, l’obtention du visa approprié doit être une priorité pour vous.

Les citoyens de certains pays, comme les États-Unis, peuvent entrer en France et dans d’autres pays de l’espace Schengen pour une durée maximale de 90 jours sans visa, mais pas pour travailler.

Si vous avez déjà un autre type de visa, tel qu’un visa d’étudiant ou un visa de membre de la famille (c’est-à-dire un visa conjoint de Français), vous pourriez également avoir besoin d’un permis de travail. Vous pouvez commencer par remplir un questionnaire fourni par le gouvernement français pour vous aider à déterminer quelles règles s’appliquent à vous.

Les types de permis de travail français

Le premier élément à considérer avant de demander un permis de travail est la durée de votre séjour en France.

Les travailleurs saisonniers et autres travailleurs temporaires peuvent n’avoir besoin que d’un visa de court séjour, tandis que les candidats à l’immigration peuvent souhaiter demander un visa de long séjour.

Jetons un coup d’œil à ces options.

Le visa court séjour 

Un visa de court séjour permettra aux ressortissants des pays non membres de l’UE, l’EEE ou de la Suisse de résider en France pour une durée maximale de 90 jours.

Cependant, tout le monde n’aura pas besoin d’en obtenir un. Si vous venez des États-Unis, d’Australie, du Canada, de Malaisie et de certains autres pays et que vous souhaitez rester pendant cette période, vous êtes exempté de cette exigence.

Indépendamment de ce visa, vous aurez peut-être aussi besoin d’un permis de travail. En fait, vous aurez besoin d’un permis de travail à moins que votre emploi ne soit lié aux domaines suivants :

  • Les manifestations sportives, culturelles, artistiques ou scientifiques,
  • Les conférences, séminaires ou salons professionnels,
  • La production/distribution de spectacles et d’enregistrements cinématographiques ou audiovisuels,
  • Les activités d’enseignement aux côtés de professeurs de français,
  • Le mannequinat et les séances photos artistiques,
  • L’audit/expertise en informatique, gestion, finance, assurance, architecture et ingénierie. 

Dans tous les autres cas, votre employeur ou futur employeur devra demander un permis de travail avant que vous ne soumettiez votre formulaire de demande de visa. Cette procédure consiste à soumettre un formulaire officiel aux autorités françaises.

Si la procédure aboutit à une acceptation, vous devez joindre le permis de travail à votre demande de visa.

Vous ne pouvez pas prolonger un visa court séjour. Une fois expiré, vous devrez quitter le territoire français.

Si vous décidez de rester en France au-delà de 90 jours, vous devrez soumettre la demande de visa long séjour depuis votre pays d’origine.

Le visa long-séjour

permis de travail français

Un visa de long séjour vous permettra de résider en France plus de 90 jours et vous pourrez demander un titre de séjour de plus longue durée après votre arrivée dans le pays.

Tous les ressortissants étrangers hors UE/EEE/Suisse doivent demander ce type de visa. Encore une fois, votre employeur (ou employeur potentiel) devra généralement demander un permis de travail en votre nom avant que vous ne commenciez le processus de demande.

Carte de séjour à solliciter

Si vous recevez un visa long séjour portant la mention « carte de séjour à solliciter », vous devez demander une carte de séjour dans les deux premiers mois en France.

À Paris, vous devrez vous rendre à la préfecture de police. Si vous vous êtes installé ailleurs, vous pouvez soumettre votre demande auprès de la préfecture concernée.

Renseignez-vous au préalable auprès de la préfecture pour vérifier les documents dont vous aurez besoin.

VLS-TS

Si vous obtenez un visa long séjour valant titre de séjour, aussi appelé VLS-TS, vous n’aurez pas à demander de titre de séjour pendant votre première année en France.

Au lieu de cela, vous devrez vous inscrire auprès de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) dans les trois mois suivant votre arrivée.

Vous recevrez le formulaire d’inscription correspondant avec votre visa, mais vous trouverez peut-être plus facile de le faire en ligne.

Passeport talents

En fonction de votre secteur d’activité, vous pourriez être éligible pour demander un passeport talent.

Cette voie d’entrée est destinée aux personnes hautement qualifiées qui auront un impact durable sur les entreprises françaises. Il vous permet de rester en France jusqu’à quatre ans.

Vous pourriez être admissible à un passeport talent si l’un des scénarios suivants s’applique à vous :

  • Vous avez un contrat de travail dans le domaine de la recherche et du développement dans une entreprise « nouvelle innovante » (appellation officielle), et votre salaire est au moins le double du Smic en vigueur en France.
  • Vous envisagez de travailler pour une entreprise française du même groupe que l’entreprise pour laquelle vous travaillez actuellement chez vous et vous bénéficiez d’un salaire au moins égal à 1,8 fois le SMIC en vigueur en France.
  • Vous êtes diplômé au moins d’un niveau Master et un établissement public ou privé de recherche ou d’enseignement supérieur vous accueille.
  • Vous êtes un « salarié hautement qualifié » avec un diplôme d’études de trois ans minimum, et votre salaire sera d’au moins 1,5 fois le salaire de référence actuel décrété par le ministre de l’Immigration
  • Vous avez l’intention de créer une entreprise en France, vous êtes titulaire d’au moins un Master ou cinq ans d’expérience à un niveau équivalent et vous pouvez investir au moins 30 000 €.
  • Vous êtes artiste interprète et justifiez d’une activité littéraire ou artistique d’une durée d’au moins trois mois sur le territoire français.

Les candidats indépendants peuvent également être éligibles à ce type de visa dans la catégorie de créateur d’entreprise.

Comment faire une demande de permis de travail français?

Vous pouvez démarrer le processus de candidature en ligne en créant un compte et en fournissant les informations nécessaires.

Ensuite, vous devrez prendre rendez-vous à l’ambassade de France, au consulat de France ou à un autre centre de demande de visa désigné dans votre pays d’origine.

Lors du rendez-vous, vous devrez vous acquitter des frais de dossier (80 € pour un visa court séjour, 99 € pour un visa long séjour) et fournir les documents requis.

Outre un passeport valide délivré au cours des 10 dernières années, un acte de naissance et des photos d’identité, vous devrez peut-être également fournir les documents suivants :

  • Une preuve d’assurance maladie couvrant la totalité de votre séjour.
  • Une preuve d’hébergement, telle qu’un contrat de location ou une attestation spéciale remplie par la personne qui vous héberge chez elle.
  • Une preuve que vous disposez de suffisamment d’argent pour payer les frais de subsistance (équivalent à l’allocation mensuelle de base versée aux boursiers étrangers en France).
  • Votre contrat de travail et les détails de votre rôle professionnel.
  • Une preuve de diplômes et autres qualifications pertinentes.
  • Un permis de travail obtenu par votre employeur en France (que les autorités françaises peuvent envoyer directement à l’ambassade/au consulat/au centre de demande).

Vous devrez fournir des copies de chaque document, y compris la page d’identification de votre passeport, et leur montrer les originaux.

Enfin, les agents consulaires français relèveront vos données biométriques (photos et empreintes digitales) lors de ce rendez-vous.

Envoyer de l’argent dans votre pays d’origine avec Remitly

permis de travail français

Que vous vous rendiez en France pour un emploi saisonnier ou pour une opportunité à long terme, vous seriez peut-être amené à envoyer de l’argent vers et depuis le pays. Après avoir ouvert un compte bancaire français, recherchez un service de transfert d’argent international en qui vous avez confiance.

Remitly vous permet d’envoyer facilement de l’argent depuis la France à vos proches dans le monde entier. Des millions de clients comptent sur notre service pour effectuer des transferts d’argent internationaux rapides et sécurisés. Téléchargez l’application pour essayer Remitly par vous-même !

Quelques lectures supplémentaires :