Le salaire H-1B en vigueur : un guide pour les demandeurs d’emploi américains

Demandez-vous un visa H-1B ? De nombreux clients de Remitly sont venus aux États-Unis avec un visa H-1B en tant que travailleurs étrangers, conformément à la loi sur l’immigration. Nous savons à quel point ce visa peut être important, mais aussi complexe. 

Ne vous inquiétez pas. Nous allons le détailler pour vous.

Vous avez peut-être remarqué que le salaire en vigueur pour le poste que vous souhaitez occuper est très important. C’est parce qu’il existe aux États-Unis des lois garantissant que tous les travailleurs américains soient traités équitablement. Les visas basés sur l’emploi sont censés respecter ces réglementations. 

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur le processus et les données relatives aux salaires en vigueur.

Qu’est-ce que le H1-B?

Le H-1B est un visa de travail non immigrant permettant aux employeurs américains d’embaucher des travailleurs temporaires, et non des travailleurs permanents. Pour être admissibles, les travailleurs doivent appartenir à une profession spécialisée déterminée par le ministère du Travail des États-Unis. Ou alors, ils doivent occuper un emploi lié à la recherche coopérative du ministère de la défense (DOD), ou encore travailler comme mannequin de mode. 

Selon les services américains de la citoyenneté et de l’immigration (USCIS), une profession spécialisée est un poste qui exige des connaissances hautement spécialisées et qui requiert un diplôme de bachelier au minimum ou un équivalent. Dans certains cas, vous pouvez avoir besoin d’une lettre officielle de votre employeur attestant de votre spécialisation.

Le programme H-1B aide les employeurs qui ne sont pas en mesure d’embaucher des employés aux États-Unis dans une profession spécifique. Ce visa parrainé par l’employeur signifie qu’un employeur peut offrir un emploi à des non-résidents qui souhaitent travailler pour lui.

Qu’est-ce que le taux de salaire en vigueur pour le H-1B ?

Les niveaux de salaire en vigueur, également appelés niveaux de salaire H1-B, font référence au salaire moyen gagné dans une région spécifique, avec un niveau de compétences et des qualifications similaires. 

Chaque type d’emploi a son propre salaire en vigueur. Vous pouvez consulter le Foreign Labor Application Data Center ou le Bureau of Labor Statistics pour obtenir des données sur les emplois et leurs salaires en vigueur aux États-Unis.

En outre, chaque type d’emploi comporte quatre niveaux de revenus différents. Parmi ceux-ci, le quatrième est le plus élevé. Chaque niveau est basé sur le leadership, les compétences de gestion ou l’ancienneté associés à chaque emploi. Plus les responsabilités sont grandes, plus le salaire courant augmente.

Comment trouver le salaire en vigueur pour le H-1B ?

Trouver le salaire en vigueur est un excellent moyen de déterminer si votre employeur a de grandes chances de réussir à faire approuver votre visa H-1B.

Voici comment trouver le salaire en vigueur pour votre poste :

  • Rendez-vous sur le site Web du Foreign Labor Certification Data Center et sur l’onglet « Wage Library » ;
  • Cliquez sur « Search Wizard » ;
  • Saisissez autant de détails que possible sur l’emploi ; 
  • Cliquez sur « Recherche » une fois que vous avez rempli le plus de détails possible ; et
  • Vérifiez les niveaux de salaire et les salaires moyens dans une zone géographique spécifique telle que New York ou Washington, D.C. 

Une fois que vous avez ces informations, comparez-les à l’emploi pour lequel vous avez postulé. L’employeur doit fournir aux travailleurs H-1B des informations détaillées, notamment le niveau de salaire H-1B de l’emploi. Recherchez également le niveau de salaire du poste que vous souhaitez occuper.

Pourquoi le salaire en vigueur est-il important ?

Le ministère du travail (DOL) et l’USCIS travaillent ensemble pour certifier les visas basés sur l’emploi afin que les travailleurs ne soient pas victimes de pratiques de travail bon marché. 

C’est pourquoi le poste doit passer un test LCA (Labor Condition Application). L’un des facteurs les plus importants est l’examen du niveau de salaire du H-1B.

Qui paie ces salaires ?

Votre employeur est celui qui paie les salaires et les frais juridiques et de traitement liés à l’obtention de votre visa H-1B. En d’autres termes, il est tenu de payer au moins le minimum du salaire en vigueur pour le visa H-1B. 

L’employeur doit payer le salaire réel s’il est supérieur au salaire en vigueur à tout travailleur étranger, conformément à la règlementation sur les salaires.

Comment les salaires en vigueur sont-ils déterminés ?

Le salaire en vigueur pour le H-1B est déterminé par la Labor Condition Application (LCA), qui constitue la première étape de la procédure de délivrance du visa. Les employeurs doivent soumettre la LCA au ministère du travail. Celle-ci doit être certifiée avant qu’une pétition soit adressée à l’USCIS pour faire avancer le processus de demande. Vous pouvez en savoir plus en consultant les statistiques sur l’emploi professionnel. 

La LCA précise les détails du poste, notamment l’endroit où vous travaillerez, la méthodologie, la détermination du salaire en vigueur, etc. La date d’entrée en vigueur de l’emploi est également précisée.

Le processus d’examen se fait par voie électronique et peut prendre quelques minutes, selon qu’un examinateur humain doit ou non examiner la demande.

Quelle est l’exigence principale pour l’approbation d’une LCA ?

Le niveau de salaire est une condition essentielle pour le LCA. Bien que le niveau de salaire de votre poste spécifique détermine votre salaire final, vous ne pouvez pas gagner moins que le salaire en vigueur dans votre secteur d’activité. Consultez la bibliothèque des salaires en ligne pour vous assurer que vous gagnez le salaire correspondant à votre classification professionnelle.

Si vous recevez une offre d’emploi dont le salaire est inférieur au salaire en vigueur, le LCA ne sera pas approuvé. 

Les visas H-1B étant réservés aux personnes dont les compétences ne sont pas facilement disponibles aux États-Unis, le percentile salarial est également essentiel.

Par exemple, un salaire de niveau 1 (ou faible) peut ne pas être suffisamment convaincant pour suggérer qu’un ressortissant étranger devrait être le premier à obtenir un visa. Bien entendu, cela dépend du type d’emploi et de l’existence d’une pénurie de compétences dans une certaine zone géographique. 

Pourquoi devrais-je m’intéresser au LCA ?

Vous voulez vous assurer que l’employeur vous a offert un niveau de salaire conforme aux exigences du visa, et pas seulement un salaire de débutant. 

Demandez à votre employeur s’il a déjà embauché des employés H-1B. Il devrait connaître l’Office of Foreign Labor Certification. Il se peut également que vous deviez faire l’objet d’une vérification auprès du Department of Homeland Security, pour vous assurer de votre admissibilité.

Lorsque vous postulez à un emploi, vous devez tenir compte non seulement du salaire et des autres avantages, mais aussi de vos chances d’obtenir un visa. 

Être payé

Un employeur doit verser aux employés titulaires d’un visa H-1B le salaire en vigueur (ou le salaire réel, s’il est plus élevé). Vous pouvez être sûr que vous serez payé de la même manière que les autres employés de la même entreprise. 

Ce processus garantit que vous êtes traité équitablement et protège en même temps le marché du travail et l’économie des États-Unis. 

Autres ressources sur l’immigration aux États-Unis

À propos de Remitly 

Remitly est une application de transfert d’argent international à laquelle des millions de personnes dans le monde entier font confiance. Nous nous sommes engagés à rendre plus rapide, plus facile et plus abordable l’envoi d’argent à vos proches. 

Consultez la page d’accueil ou téléchargez notre application pour en savoir plus.