La Tunisie est le pays le plus septentrional d’Afrique, bordant l’Algérie, la Libye et la mer Méditerranée. Il abrite plus de 11 millions de personnes. La monnaie de la Tunisie est le dinar tunisien, qui est désigné par le code de devise « TND ». Le dinar tunisien est émis par la Banque centrale de Tunisie sous forme de billets d’argent et de pièces de monnaie. Chaque dinar peut être subdivisé en 1 000 millièmes.

Le dinar tunisien se retrouve sous les dénominations suivantes :

Les pièces de monnaie :

  • 5, 10, 20, 50, 100 et 200 millièmes
  • 1/2, 1, 2, et 5 dinar

Les billets d’argent :

  • 5, 10, 20 et 50 dinar
Dinar tunisien

Taux de change

Pour consulter le taux de change actuel du dinar tunisien contre le dollar américain, vous pouvez consulter le taux de change du jour avec Remitly.

5 faits intéressant à propos du dinar tunisien

La monnaie ne se limite pas aux taux de change et au commerce. Elle offre souvent des informations supplémentaires sur la culture d’un pays, son histoire et son présent. C’est le cas du dinar tunisien. Il y a beaucoup à apprendre sur l’histoire de la Tunisie à travers sa monnaie.

1. Certaines personnes intéressantes sont représentées sur le dinar tunisien.

Divers personnages notables ornent les billets de dinars tunisiens. Certains billets, comme ceux de 10 et de 20, sont émis en plus d’une version.

  • 5 DT : Hannibal, le célèbre général carthaginois. Hannibal apparaît sur ces billets parce que les Tunisiens se considèrent comme des descendants d’Hannibal.
  • 10 DT : Aboul-Qacem Echebbi, célèbre poète tunisien. Il a notamment écrit les deux derniers couplets de l’hymne national tunisien.
  • 10 DT : Tewhida Ben Sheikh, première femme musulmane maghrébine à obtenir un diplôme de médecine de la faculté de médecine de Paris (en 1936). Après avoir obtenu son diplôme, elle est retournée en Tunisie et a ouvert une clinique de santé reproductive pour aider les femmes démunies.
  • 20 DT : Hayreddin Pasha, un homme politique tunisien qui est finalement devenu le Grand Vizir de l’Empire ottoman.
  • 20 DT : Farhat Hached, dirigeant syndical et indépendantiste assassiné en 1952.
  • 50 DT : Ibn Rashik, un écrivain arabe, théoricien de la littérature, poète et anthologue du XIème siècle.

2. Le terme « dinar » a une longue histoire.

« Dinar » vient du mot romain « denarius », qui faisait référence aux anciennes pièces d’argent utilisées par les Romains. Ce mot a continué à changer au cours des siècles. Par exemple, « denaro » signifie « argent » en italien, et « denier » est le nom d’une pièce de monnaie française médiévale, tous deux issus du latin « denarius ». Il a finalement évolué en « dinar », et de nombreux pays islamiques utilisent ce terme aujourd’hui, notamment l’Algérie, le Bahreïn, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, la Libye et, bien sûr, la Tunisie.

3. Vous ne pouvez pas importer ou exporter de dinars tunisiens.

En Tunisie, il est interdit d’importer et d’exporter des dinars. Cela signifie que les Tunisiens doivent échanger leur devise avant de partir lorsqu’ils souhaitent voyager à l’étranger. De même, les touristes doivent échanger leur dinar contre leur devise d’origine avant de quitter le pays. La Tunisie prend cette loi très au sérieux, et si vous êtes surpris en train de faire passer des dinars en contrebande hors du pays, vous encourrez des sanctions.

Dinar tunisien

4. Certains billets d’argent tunisiens ne sont plus en circulation.

La monnaie peut être retirée hors de la circulation pour diverses raisons. En Tunisie, les billets d’1/2 dinar et d’1 dinar ne sont plus produits. Ils ont été mises en circulation en 1960 mais rapidement retirées et remplacées par des pièces d’1/2 dinar et d’1 dinar.

5. La monnaie tunisienne peut être abrégée par « TND » ou « DT ».

Lorsque vous mener votre recherche à propos du dinar tunisien, vous verrez que le code de devise est « TND », mais vous verrez également « DT ». DT n’est pas un code de devise officiel, mais il est couramment utilisé par les Tunisiens dans la vie de tous les jours. DT est l’abréviation française de « dinar tunisien ». Cette dénomination est la plus familière, mais n’est jamais utilisé officiellement par le gouvernement ou les banques.

Une brève histoire du dinar tunisien

La Tunisie a obtenu son indépendance de la France en 1956 et en 1958, il a été décidé que le dinar serait sa monnaie officielle. Il a fallu deux ans de plus pour que la monnaie soit produite et distribuée. Étant donné que la Tunisie était sous le contrôle de la France, la Tunisie utilisait auparavant le franc comme monnaie.

Depuis 1960, date à laquelle il a été utilisé pour la première fois, le dinar tunisien a subi des modifications minimes, à l’exception de certaines dénominations de billets de banque retirées de la circulation.

Envoyer de l’argent en Tunisie

Vous pouvez envoyer de l’argent en Tunisie avec Remitly. Les nouveaux clients peuvent bénéficier d’une offre spéciale lors de leur premier transfert.

Remitly permet des transferts d’argent internationaux de manière plus rapide, plus facile, plus transparente et plus abordable. Depuis 2011, plus de 5 millions de personnes ont utilisé notre application mobile sécurisée pour envoyer de l’argent en toute sérénité. Visitez la page d’accueil, téléchargez notre application ou consultez notre centre d’assistance pour commencer à en profiter.

Quelques lectures supplémentaires :

Souhaitez-vous en savoir plus sur la Tunisie et comment y envoyer de l’argent, ou vers n’importe quel autre pays ? Vous pouvez consulter ces articles pour en savoir plus :

Cette publication est fournie à titre d'information générale uniquement et n'est pas destinée à couvrir tous les aspects des sujets qui y sont abordés. Cette publication ne remplace pas la recherche de conseils auprès d'un spécialiste ou d'un professionnel compétent. Le contenu de cette publication ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de Remitly ou de l'une de ses sociétés affiliées et ne doit pas être considéré comme tel. Bien que nous nous efforcions de maintenir nos publications à jour et exactes, nous ne pouvons pas déclarer, garantir ou assurer que le contenu est exact, complet ou à jour.