Comment se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

Le rêve américain existe bel et bien pour les immigrants aux États-Unis, qui jouent un rôle important dans la création d’emplois et contribuent largement à l’économie. En 2017, plus de 3 millions d’entrepreneurs immigrés employaient 8 millions de personnes et ont généré 1 300 milliards de dollars de ventes totales.

Les immigrants en Californie représentent 27% de la population de l’État et près de 39% de ses entrepreneurs. Dans le New Jersey, les immigrants représentent plus de 23 % de la population et plus de 35 % des propriétaires de petites entreprises. Le phénomène identique est observé en Floride avec 21% et 35%, à New York avec 22 % et 33 % ainsi qu’au Texas, au Nevada, au Maryland, au Massachusetts, en Illinois. Bref, la liste est longue.

Des petites entreprises d’aménagement paysager aux entreprises du classement Fortune 500 en passant par les restaurants locaux, les entreprises à travers les États-Unis sont de plus en plus détenues par des immigrants dont beaucoup n’ont même pas leur baccalauréat. En fait, les immigrants moins qualifiés créent des entreprises à un taux plus élevé que les immigrants titulaires d’un baccalauréat et que la population née aux États-Unis.

Récemment, le Comité économique mixte des États-Unis a souligné que les immigrants sont vitaux pour l’économie américaine et sont, en fait, le moteur de la reprise économique post-pandémique. Si vous êtes un immigrant et envisagez de vous lancer dans le monde des affaires, nous avons rassemblé des informations essentielles qui vous aideront à comprendre ce que cela implique.

Si vous ne savez pas par où commencer, ce guide est tout ce dont vous avez besoin. Ici, nous vous donnons un aperçu des étapes que vous devrez suivre pour démarrer votre entreprise, de la recherche d’une idée et d’un nom à votre premier client.

se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

Décider quel type d’entreprise convient au mieux à votre situation

Le type d’entreprise que vous créez aura un impact sur de nombreuses autres décisions que vous devrez prendre en cours de route. Vous avez peut-être déjà une vision claire quant à la création de votre entreprise, mais si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave. De nombreux entrepreneurs commencent sans avoir une idée précise en tête, mais avec un peu de réflexion, vous pouvez trouver une idée pour utiliser vos talents, vos compétences ou vos connaissances pour gagner votre vie.

Tout d’abord, considérez votre entreprise comme un moyen de résoudre un problème ou de créer de la valeur pour des clients potentiels. Trouvez quelque chose qui vous passionne. Après tout, près de 50 % des propriétaires de petites entreprises déclarent travailler 50 heures par semaine ou plus, donc faire un travail que vous aimez vous aidera à maintenir plus facilement votre détermination à réussir.

Faire une demande d’ITIN

Avant de démarrer une entreprise, vous devrez être en mesure de payer des impôts et taxes. Si vous avez un numéro de sécurité sociale, vous pourrez vous lancer. Mais si votre statut d’immigration vous empêche d’être éligible à la sécurité sociale, vous devrez obtenir un numéro d’identification fiscale individuel, ou ITIN.

Ce numéro à neuf chiffres est attribué par l’Internal Revenue Service (IRS) aux personnes qui travaillent aux États-Unis mais qui n’ont pas de numéro de sécurité sociale. L’IRS peut nécessiter jusqu’à 7 semaines pour émettre un nouveau numéro, alors postulez dès que vous décidez du type d’entreprise que vous souhaitez créer.

Élaborer un plan d’affaires

Une fois que vous avez déterminé une vision pour votre nouvelle entreprise, il est temps de vous concentrer sur les détails et de créer un plan d’affaires. Ce document vous donne une feuille de route vers le succès, et il s’agit d’une étape importante dans le démarrage d’une entreprise. Un plan d’affaire comprend :

  • Votre énoncé de mission,
  • Des informations détaillées à propos de la direction, des employés, du fonctionnement et de l’emplacement,
  • Quels produits et services vous souhaitez vendre ou fournir,
  • Une analyse des conditions actuelles du marché dans votre secteur,
  • Une stratégie de marketing pour votre entreprise,
  • Une planification financière, telle que des bilans et des estimations,
  • Un budget pour vous aider à gérer les dépenses et les frais.

Déterminer le montant du financement dont vous avez besoin

Toutes les nouvelles entreprises ont besoin d’un capital pour démarrer. Le montant d’argent dont vous aurez besoin pour financer votre entreprise dépend de votre secteur d’activité, des ressources financières dont vous disposez déjà et des actifs que vous possédez. Avoir une image réaliste du montant nécessaire pour le lancement de votre entreprise vous permet d’obtenir le bon montant de financement.

Trouver le financement

Une fois que vous avez un objectif de financement en tête, vous devez décider comment recueillir les fonds dont vous avez besoin. Voici quelques-unes des options qui se présentent à vous :

Des prêts commerciaux pour les immigrants

Dans le cas d’un prêt commercial pour immigrants, une institution financière s’engage à vous verser une somme d’argent forfaitaire, et vous remboursez le montant emprunté ainsi que des intérêts selon un échéancier établi. Une fois le prêt remboursé, vous pouvez en demander un nouveau si vous souhaitez développer ou agrandir votre activité.

Les petites entreprises appartenant à des immigrants peuvent également être admissibles à des marges de crédit aux entreprises. Par l’intermédiaire d’une marge de crédit, un prêteur met à votre disposition une certaine somme d’argent. Lorsque vous avez besoin d’argent, vous pouvez tirer sur votre marge de crédit. Ensuite, vous effectuez des versements mensuels uniquement sur le montant que vous avez utilisé. La banque ne calcule les intérêts que sur le montant que vous utilisez. Au fur et à mesure que vous effectuez des paiements, l’argent remboursé se rajoute à la marge de crédit. Vous pouvez en retirer à nouveau à l’avenir si vous avez besoin de plus d’argent.

Bien que vous serez probablement amené à suivre une procédure comprenant plus d’étapes qu’un citoyen américain pour obtenir l’approbation d’un prêt, il n’est pas trop difficile d’en obtenir un auprès d’une banque tant que vous avez une bonne solvabilité. Vous pouvez parcourir la liste que nous avons rassemblé de certaines des meilleures banques pour les non-résidents aux États-Unis qui représente un bon point de départ pour trouver une institution financière auprès de laquelle emprunter.

se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

Des subventions pour entrepreneurs immigrants

Une subvention est une somme d’argent forfaitaire que vous pouvez utiliser pour financer votre activité. Contrairement à un prêt, une subvention ne nécessite pas de remboursement. Les agences fédérales et étatiques ainsi que les organisations à but non lucratif sont de bonnes sources de subventions aux entreprises immigrantes. Bien que la concurrence pour le financement des subventions soit élevée, un plan d’affaires solide et un bon historique de crédit augmentent vos chances d’en obtenir un.

D’autres moyens de trouver de l’argent

Les prêts et les subventions sont parmi les sources les plus courantes de financement des petites entreprises immigrantes, mais ce ne sont pas vos seules options. En fait, de plus en plus de personnes issues de différents horizons profitent des financements non traditionnels pour lancer leur petite entreprise.

D’autres sources de financement peuvent permettre aux immigrants n’ayant aucun antécédent de crédit solide de réaliser leur rêve de posséder leur propre entreprise. La Small Business Administration (SBA) des États-Unis indique que les entrepreneurs qui réussissent à générer des revenus grâce au financement participatif et à d’autres sources de financement non traditionnelles sont plus susceptibles d’obtenir une approbation de prêts aux entreprises à l’avenir.

Déterminer la structure de votre entreprise

L’étape suivante pour démarrer une petite entreprise consiste à choisir la structure de votre entreprise ou la manière dont vous organiserez votre entreprise. La structure d’entreprise que vous choisissez aura un impact sur le montant que vous payez en impôts, sur la détermination de la personne financièrement et légalement responsable de votre entreprise et sur les documents que vous devez remplir au fur et à mesure que vous avancez dans les étapes suivantes.

Les entreprises individuelles, les sociétés en commandite et les sociétés à responsabilité limitée sont les structures commerciales les plus courantes pour les petites entreprises appartenant à des immigrants. Chacune de ses formes est associée à ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de comprendre les options de structure de votre entreprise et leur impact sur vos impôts pour choisir celle qui vous conviendra le mieux à vous et à votre type d’entreprise.

se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

Demander des numéros d’identification fiscale fédéraux et étatique

Une fois que vous avez choisi une structure d’entreprise, vous devez demander un numéro d’identification fiscale. Votre numéro d’identification fiscale vous permet d’enregistrer votre entreprise, de payer les taxes professionnelles et de vente, d’ouvrir des comptes bancaires, etc.

En tant que propriétaire d’entreprise immigrant, vous devrez probablement demander deux numéros d’identification fiscale :

  • Un numéro d’identification d’employeur ou EIN : ce numéro est délivré par l’IRS et vous pouvez demander un EIN en ligne en répondant à quelques questions simples. Aucun frais n’est imposé pour le demander et vous recevrez votre EIN dès que vous aurez terminé le processus de demande.
  • Un numéro d’identification fiscale de l’État : le ministère du Revenu ou la division fiscale de l’État dans lequel vous établissez votre entreprise émettra ce numéro. Chaque État a son propre processus. Il est donc utile de consulter cette liste des agences fiscales étatiques pour savoir ce que vous devez faire pour obtenir un numéro d’identification fiscale dans votre État.

Choisissez et enregistrez le nom de votre entreprise

Maintenant, il est temps de décider comment vous allez appeler votre entreprise. Choisissez un nom d’entreprise qui décrit ce que vous faites, suscite l’intérêt et vous distingue des autres entreprises de votre domaine. Lorsque vous considérez une dénomination, faites des recherches dans la base de données de l’Office américain des brevets et des marques pour savoir si le nom a déjà été légalement déposé par quelqu’un d’autre. Vous pouvez également effectuer une recherche sur Google sur le nom de l’entreprise pour savoir si d’autres utilisent le même nom ou un nom similaire. Le générateur de nom d’entreprise que vous pouvez consulter en cliquant ici est pratique et peut vous aider à trouver des idées de noms pour votre entreprise.

Une fois que vous avez trouvez une dénomination géniale, vous devrez peut-être l’enregistrer. La plupart des entreprises n’ont pas besoin d’enregistrer leur nom auprès du gouvernement fédéral, sauf si l’entreprise sera exonérée d’impôt ou si vous souhaitez protéger le nom.

Cependant, selon les lois de votre pays de résidence, vous devrez probablement enregistrer le nom de votre entreprise auprès de l’administration de votre État. Cela est particulièrement vrai pour les sociétés à responsabilité limitée (LLC) et les sociétés en commandite (LP). L’agence ou le département d’État qui gère l’enregistrement du nom commercial varie, mais l’outil de recherche pratique qui se retrouve sur USA.gov peut vous aider à vous connecter facilement à la bonne agence dans votre état.

Décider si vous avez besoin d’une assurance professionnelle

L’assurance permet de vous protéger, vous et votre entreprise, contre la responsabilité financière. Les lois fédérales exigent que toutes les entreprises ayant des employés soient dotées :

  • D’une assurance contre les accidents du travail : celle-ci paie les dépenses médicales et personnelles des employés qui se blessent ou tombent malades au travail.
  • D’une assurance-chômage : celle-ci finance le système de chômage pour fournir une indemnité aux personnes licenciées sans faute de leur part.
  • D’une assurance invalidité : celle-ci paie les dépenses des employés incapables de travailler en raison d’une maladie ou d’une blessure.

Selon votre type d’entreprise et les lois de votre état, vous pourriez avoir besoin d’autres types d’assurance. Mais même lorsque la loi ne l’exige pas, vous pouvez envisager les assurances suivantes :

  • L’assurance responsabilité civile générale : elle vous protège contre les pertes dues à un certain nombre de causes, telles que les dommages matériels, les poursuites judiciaires et les frais médicaux.
  • L’assurance responsabilité civile du fabricant : elle vous protège contre les pertes si un produit que vous vendez blesse ou porte préjudice à quelqu’un.
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle : elle vous protège contre les pertes si vous faites une erreur, commettez une faute professionnelle ou faites preuve de négligence lors de la prestation de services.
  • L’assurance des biens commerciaux : elle vous protège contre les pertes financières si vos biens ou vos actifs physiques sont endommagés en raison des intempéries, d’un incendie, du vandalisme ou de la désobéissance civile.

Avec la plupart des polices d’assurance, vous payez une prime sur une base régulière, par exemple mensuellement ou annuellement. Bien que la prime soit une dépense supplémentaire pour votre entreprise, le coût peut être bien inférieur au risque financier encouru en l’absence d’assurance. Dans de nombreux cas, l’assurance commerciale est souvent un bon investissement pour une nouvelle entreprise appartenant à des immigrants.

Ouvrir un compte bancaire professionnel

À des fins comptables et fiscales, vous devez séparer l’argent de votre entreprise de votre argent personnel. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un compte bancaire professionnel. Les banques ouvriront un compte courant pour une entreprise appartenant à des immigrants, à condition que vous apportiez la bonne documentation avec vous à la succursale. Dans certains cas, vous pouvez également ouvrir un nouveau compte en ligne.

Veuillez lire notre nouveau guide concernant la méthode à suivre pour ouvrir un compte bancaire aux États-Unis pour savoir de quelles informations vous aurez besoin et comment terminer le processus d’ouverture de compte.

se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

Obtenir une licence commerciale et des permis ou certificats

Les gouvernements étatiques et locaux établissent des règles qui régissent les licences et les permis dont vous avez besoin pour légalement exploiter une entreprise dans une zone spécifique. Selon le type d’entreprise et l’emplacement où vous vivez, vous devrez peut-être obtenir une licence, un permis ou un certificat ou une combinaison de ceux-ci avant de pouvoir commencer à exploiter votre entreprise.

Les types de soutien que vous pouvez trouver pour démarrer une entreprise

Comme vous pouvez le voir, ouvrir une entreprise en tant qu’immigrant est un processus long et complexe. Heureusement, vous n’avez pas à le faire vous-même. Un certain nombre de programmes fédéraux et étatiques pour les entrepreneurs immigrants peuvent vous fournir des informations et des ressources pour vous aider à chaque étape du processus de création d’une entreprise. Les professionnels cités ci-dessous peuvent vous offrir encore plus de conseils et de conseils pratiques :

Les comptables

Un comptable peut vous aider avec la tenue de registres et la préparation des états financiers. Certains offrent des services de rémunération et de paiement de factures qui vous permettent de vous concentrer sur votre entreprise et de laisser les fonctions clés à des professionnels.

Les comptables fournissent également de précieux conseils pour la déclaration des impôts des entreprises aux États-Unis. Notre guide relatif aux impôts des immigrants et des entreprises peut vous aider à comprendre les fondamentaux et un comptable peut vous fournir des conseils spécifiques pour vous aider à réduire votre facture fiscale.

Les avocats

Les avocats offrent une variété de services précieux pour un immigrant qui démarre une nouvelle entreprise. Un avocat ayant une expérience de travail avec les petites entreprises peut vous aider à prendre des décisions telles que le type de structure d’entreprise qui vous convient le mieux ou le type d’assurance dont vous pourriez avoir besoin.

Ils peuvent également vous guider à travers les permis, certificats et licences dont vous avez besoin et vous indiquer si vous devez enregistrer votre nom commercial auprès de votre état.

Les coachs d’affaires

Les coachs d’affaires aident les entrepreneurs immigrants à réussir. Bien que les approches qu’ils adoptent varient, un coach d’affaires peut vous aider à fixer des objectifs, à créer des plans pour les atteindre, à vous responsabiliser et à vous motiver à réaliser les plans. Ils peuvent également vous aider avec le réseautage, les références pour les fournisseurs de services, et plus encore.

Les professionnels du marketing

Le marketing de votre entreprise vous aide à attirer plus de clients. Selon le type d’entreprise que vous lancez, votre marketing peut se dérouler entièrement en ligne, ou il peut impliquer des publipostages, des publicités télévisées, des spots radio ou de la publicité dans des publications locales. Un professionnel du marketing peut vous aider dans les études de marché, l’image de marque, la création d’une présence sur les réseaux sociaux, la publicité, etc. Les agences de marketing peuvent également vous aider à compléter votre plan d’affaires.

Les professionnels de la création

Les artistes et les graphistes peuvent vous aider à concevoir des logos, des enseignes et des illustrations qui attireront l’attention de votre client idéal. Recherchez des photographes et des vidéastes pour le contenu du site Web et des médias sociaux, la publicité et d’autres tâches. Vous pouvez également embaucher des rédacteurs pour écrire tout ce dont vous avez besoin, de la correspondance écrite avec les clients aux manuels des employés en passant par le texte de votre site Web.

se lancer dans le monde des affaires en tant qu’immigrant aux États-Unis

À propos de Remitly

Remitly permet des transferts d’argent internationaux de manière plus rapide, plus facile, plus transparente et plus abordable. Depuis 2011, plus de 5 millions de personnes ont utilisé notre application mobile sécurisée pour envoyer de l’argent en toute sérénité.

Visitez la page d’accueil, téléchargez notre application ou consultez notre centre d’assistance pour commencer à en profiter.