Si vous envisagez de vous installer au Royaume-Uni, vous devez connaître les bases de la navigation dans le système de santé britannique. Dans cet article, nous vous donnerons des informations sur le NHS, les soins de santé, l’assurance maladie au Royaume-Uni et plus encore.

Comment obtenir une assurance maladie au Royaume-Uni

Comment fonctionne le système de santé au Royaume-Uni

Le système de santé britannique offre des soins gratuits, financés par les contribuables, à toute personne vivant au Royaume-Uni (Angleterre, Irlande du Nord, Écosse et Pays de Galles) par le biais du NHS (le service national de santé). Toutefois, vous pouvez également accéder à un système de soins de santé privé, ce que beaucoup de personnes choisissent de faire au Royaume-Uni.

Les soins de santé publics au Royaume-Uni sont financés par les contribuables et sont considérés comme l’un des meilleurs systèmes de soins de santé, les plus sûrs et les moins chers. Vous vous demandez peut-être pourquoi vous devez envisager une assurance maladie privée en plus de ce que propose le NHS.

S’il est vrai que de nombreux services du NHS sont gratuits et accessibles tant pour les résidents britanniques que pour les visiteurs, il existe de nombreux services qui ne sont pas couverts. En fait, 10,5 % de la population britannique dispose également d’une assurance maladie privée, ce qui laisse supposer que le NHS présente quelques failles.

Les étrangers peuvent-ils avoir accès au NHS ?

Le NHS est basé sur votre résidence, plutôt que sur l’assurance. Cela signifie que tous les résidents du Royaume-Uni – y compris les immigrants – peuvent accéder gratuitement aux services du NHS. Actuellement, cela inclut les résidents de l’Espace économique européen (EEE) possédant une carte européenne d’assurance maladie, bien que cela puisse changer après le Brexit.

Si vous n’avez pas de résidence permanente au Royaume-Uni, vous devrez peut-être payer une surtaxe de santé pour accéder aux services du NHS. Si vous n’avez pas payé et que vous n’avez pas d’assurance médicale, vous devrez payer 150 % du tarif standard du NHS pour tous les traitements dont vous avez besoin (sauf si votre pays d’origine a conclu un accord de réciprocité avec le Royaume-Uni ou si vous bénéficiez d’une exemption).

Que couvre le NHS ?

Le NHS fournit toutes sortes de services de soins gratuitement, tant que vous êtes considéré comme un résident. Cela inclut un large éventail de conditions médicales et de traitements, comme :

  • Accidents et urgences
  • Services de soins
  • Maladies chroniques
  • Traitement à l’hôpital
  • Soins de maternité
  • Services de santé mentale
  • Blessures mineures
  • Physiothérapie
  • Traitement spécialisé

Si la plupart des services médicaux fournis par le NHS sont gratuits, il existe quelques exemptions pour lesquelles vous devrez payer, notamment :

  • Les ordonnances pour les médicaments, qui coûtent 9,35 £ par article.
  • Les soins dentaires, allant de 22,70 £ pour les examens, le diagnostic, le détartrage et le polissage, et les soins préventifs, à 282,20 £ pour les travaux tels que les couronnes, les dentiers et les bridges.
  • Les examens de la vue, qui varient entre 20 et 70 £ pour les lentilles unifocales, ou plus de 110 £ pour les autres services.
  • Les perruques et supports en tissu, qui coûtent de 30 £ pour un soutien-gorge chirurgical à 300 £ pour une perruque en cheveux humains sur mesure.
  • Les services de médecin généraliste (GP) pour la fourniture de certificats pour une police d’assurance maladie

Certains services du NHS sont accessibles à tous, même aux non-résidents du Royaume-Uni. Il s’agit notamment de :

  • Traitement d’urgence (bien qu’il y ait des frais de soins de santé pour une chirurgie d’urgence) dans les hôpitaux NHS
  • Services de planification familiale (les exclusions comprennent les avortements ou le traitement de l’infertilité)
  • Traitement des maladies infectieuses
  • Traitement des affections physiques ou mentales causées par la torture, les mutilations génitales féminines, la violence domestique ou la violence sexuelle.

Comment accéder au système de santé publique du Royaume-Uni ?

Si vous êtes un patient du NHS, la première personne à consulter pour la plupart des questions est votre médecin local, ou GP (general practitioner). Une fois que vous êtes inscrit auprès d’un médecin généraliste, vous pouvez réserver des consultations gratuites, que ce soit en ligne sur le site web du NHS, par téléphone ou en personne. Cela dit, il est rare de pouvoir obtenir un rendez-vous le jour même et les cabinets médicaux qui proposent des services sans rendez-vous peuvent être très occupés. Les rendez-vous avec les médecins généralistes ont tendance à durer environ 10 minutes. Ils vous orienteront vers un spécialiste si vous avez besoin d’un traitement spécialisé. Pour les soins d’urgence, vous pouvez vous rendre directement au service des accidents et des urgences (A&E) des hôpitaux du NHS.

Avez-vous besoin d’une assurance maladie privée au Royaume-Uni ?

L’assurance voyage ne convient généralement que pour les courts séjours et ne peut souvent être utilisée que pour les traitements d’urgence.

Si vous envisagez de vous installer au Royaume-Uni pour plus que des vacances et que vous ne prévoyez pas de devenir un « résident ordinaire », vous serez considéré comme un « visiteur étranger » et devrez payer tous les services du NHS. Compte tenu du coût des soins de santé hospitaliers, qu’ils soient dispensés par le NHS ou par des cabinets privés, vous voudrez souscrire une assurance médicale privée pour couvrir tous les frais éventuels.

Une prothèse de hanche, par exemple, vous coûtera entre 8 500 et 16 500 £, selon l’hôpital choisi. C’est probablement la raison pour laquelle 75 % de l’ensemble des soins de santé privés pour les patients basés au Royaume-Uni sont financés par une assurance maladie privée. Même au sein du NHS, le coût moyen d’un remplacement de la hanche est de 11 315 £. Une chirurgie plus mineure, comme l’ablation de la cataracte, coûtera en moyenne 3 à 4 000 £ par œil.

Si vous avez l’intention de rester plus longtemps au Royaume-Uni et de vous inscrire aux soins de santé gratuits du NHS, il existe plusieurs raisons à envisager avant de souscrire une couverture pour un traitement privé :

Si vous :

  • Pensez avoir besoin d’un traitement pour un service qui n’est pas couvert gratuitement par le NHS, comme les soins dentaires ou la médecine spécialisée.
  • Souhaitez consulter des médecins ou des spécialistes sans subir les longs délais d’attente de la plupart des services du NHS (actuellement encore plus longs en raison du coronavirus).
  • Préférez avoir le choix du médecin ou de l’hôpital où vous vous rendez pour toute procédure ou tout traitement, ou même avoir accès à des médicaments et des traitements qui ne sont pas systématiquement disponibles sur le NHS.
  • Êtes susceptible de vouloir un deuxième avis ou des tests supplémentaires afin de vous assurer que vous avez vérifié toutes les options avant de recevoir un traitement.
  • Vous voulez avoir l’esprit tranquille en sachant que vous pouvez bénéficier d’un lit d’hôpital privé et d’heures de visite 24 heures sur 24.

En bref, l’assurance maladie privée permet aux immigrants d’accéder aux soins de santé privés du Royaume-Uni et d’avoir davantage de contrôle sur leurs besoins en matière de traitement médical.

Plans d’assurance maladie

Les sites de comparaison sont un bon point de départ pour passer en revue les nombreux prestataires de soins de santé et les différentes compagnies d’assurance maladie au Royaume-Uni. En voici quelques-unes à consulter :

  • International Citizens Insurance, qui propose également de plus amples informations sur le processus de choix d’une assurance médicale privée et une assistance personnalisée gratuite si vous souhaitez obtenir un devis.
  • Which?, un site populaire au Royaume-Uni pour évaluer les produits et les services.
  • ActiveQuote, une société britannique entièrement autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (FCA), qui gère d’autres sites de comparaison.
  • MediBroker, qui propose des comparaisons de polices d’assurance santé internationales, avec plus de 100 forfaits différents couverts par 30 assureurs.
Guide sur l'assurance maladie au Royaume-Uni

Coûts de l’assurance maladie

Les polices d’assurance maladie varient énormément en termes de prix, car il existe de nombreux facteurs individuels à prendre en considération pour évaluer le risque pour la santé d’une personne. Toutefois, certains facteurs communs influent sur votre prime, comme votre âge, votre lieu de résidence, votre état de santé actuel et vos choix de vie.

Quel que soit votre âge, il sera intéressant de faire le tour du marché et de changer de compagnie d’assurance si vous déménagez. Cela peut avoir une incidence sur votre prime – surtout si vous quittez Londres.

Le niveau de couverture que vous souhaitez influencera le montant que vous paierez. Dans un premier temps, la plupart des assureurs excluent les affections préexistantes. Vous devrez donc payer un supplément pour celles-ci. La majorité des polices couvrent intégralement les traitements hospitaliers (services nécessitant un lit d’hôpital). C’est le niveau de traitement ambulatoire qui fait grimper le coût de votre police, car il inclut les rendez-vous pour des traitements spécialisés, comme la physiothérapie.

Si vous vous installez au Royaume-Uni et souhaitez envoyer de l’argent à vos proches restés au pays, essayez Remitly. C’est le moyen pratique et fiable d’envoyer des transferts d’argent sûrs, sécurisés et rapides à des taux excellents.

Cette publication est fournie à titre d'information générale uniquement et n'est pas destinée à couvrir tous les aspects des sujets qui y sont abordés. Cette publication ne remplace pas la recherche de conseils auprès d'un spécialiste ou d'un professionnel compétent. Le contenu de cette publication ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de Remitly ou de l'une de ses sociétés affiliées et ne doit pas être considéré comme tel. Bien que nous nous efforcions de maintenir nos publications à jour et exactes, nous ne pouvons pas déclarer, garantir ou assurer que le contenu est exact, complet ou à jour.